Notre histoire

Histoire de l'élevage

 

Le premier dogue allemand est entré dans la famille en 97, rêve de longue date de ma mère dont les parents avaient adopté un dogue allemand qui l'avait particulièrement marqué quand elle était enfant.

 

23737818nanou1 1 png copieNotre premier dogue alleamnd : Nanouchkia de Moure Frais

 


Après son départ, nous avons accueillis en 2005 la chienne qui fera naitre chez moi et ma mère la passion des expositions canines, puis de l'élevage : Altaïa des Terres de Savoie. Son éleveuse nous ayant demandé de la faire confirmer, nous l'avons inscrit à notre première exposition canine en tant qu'exposant en 2006. Nous avons alors régulièrement continué à la présenter en exposition. Passionnées par la race et entourées d'éleveurs et de dogues régulièrement en exposition, nous avons eu nous aussi envie de nous lancer dans l'élevage. C'est ainsi que la première portée du Paradis des Géants est née en 2009. Malheureusement Altaïa nous a quitté quelques mois après sa portée et ma mère n'a pas souhaité continuer à élever avec cette lignée.
Atteinte par le "virus de l'élevage, je décidais de rejoindre ma mère sous l'affixe du Paradis des Géants et d'importer d'Italie celle qui sera la base de notre lignée actuelle et notre première championne : Ciao Bella Bigulla.

 

Bella et chiotsCh. Ciao Bella Bigulla et ses bébés

 

Bella ne nous a donné qu'une seule portée, mais cette portée aura marqué notre élevage avec la naissance de l'extraordinaire Hokinawa du Paradis des Géants. Elle a fait de nous des éleveurs comblés grâce à sa prestance incroyable, son goût pour les expositions, ses nombreuses victoires, la qualité de sa descendance et bien sûr le best in show de la nationale d'élevage de Neuvic en 2016, récompense ultime que peut obtenir un dogue allemand en exposition en Europe.

 

Hoki 3Multi Ch. Hokinawa du Paradis des Géants

 

Nous sommes heureuses de pouvoir constater que notre travail de sélection nous permet de comptabiliser aujourd'hui 18 titres de champions et vainqueurs malgré une production modeste en quantité et remercions ceux qui ont cru en nous en nous confiant nos bases d'élevage.
Aujourd'hui le Paradis des Géants rassemble deux élevages : le miens, situé à Empurany et celui de ma mère, situé à Lemps, bien que nous travaillions toujours en collaboration très étroite.

 

                                       Amélie  risbec